Grosse histoire : The Fat Liberation Manifesto

The Fat Liberation Manifesto

Manifeste pour la Libération des Personnes Grosses

Judy Freespirit et Aldebaran

 

Le Fat Underground est une organisation qui a agi comme un catalyseur dans la création et la mobilisation du mouvement “Fat Liberation”. Basé à Los Angeles dans les années 1970, le Fat Underground s’est battu pour abolir  les pensées et pratiques discriminatoires dans différents aspects de la société. Ces pratiques discriminatoires comprenaient celles des médecins et autres professionnels de la santé qui perpétuaient les habitudes malsaines encouragées par la culture des régimes. Cette approche de la réforme de la profession de santé découle des racines du Fat Underground dans le mouvement Radical Therapy, qui cherchait à réformer les professions de la santé mentale. Selon la rhétorique du mouvement Radical Therapy, les personnes atteintes de maladie mentale ne devaient pas supporter le fardeau de se changer. Nous sommes plutôt censés changer la stigmatisation entourant la santé mentale. Cette idéologie « changer la société, pas nous-mêmes » était à la base d’une grande partie de l’activisme du mouvement “Fat Liberation”.

En novembre 1973, Judy Freespirit et Aldebran ont publié le “Fat Liberation Manifesto” au nom du mouvement “Fat Underground”. Un manifeste est une déclaration écrite qui explique publiquement les intentions et les opinions de celui qui l’a publié. Dans ce cas, le manifeste décrit les ambitions et les vues du Fat Underground, qui prend la liberté de parler au nom de toutes les personnes grasses. Judy Freespirit et Aldebaran, membres pionnier.e.s du Fat Underground, ont conçu ces sept points pour solidifier les idées du mouvement “Fat Liberation” et terminent par un appel à l’action. Le manifeste établit d’abord que les gros ont droit à ce qu’on leur refuse au quotidien : « le respect et la reconnaissance humaine ». Les autres objectifs décrivent ensuite l’exploitation commerciale des corps gros par les entreprises et les institutions scientifiques. Ce manifeste a marqué un point clé dans le mouvement Fat Liberation car c’est l’une des premières fois qu’il y a eu un appel public à l’unification des grosses femmes et des grosses personnes dans un but commun. La rhétorique dictée dans ce manifeste donne le ton du mouvement.

En 1979, les membres du Fat Underground tournent une première vidéo revendicatrice documentant leurs luttes. Vous pouvez la regarder ici :

 

Le FAT MANIFESTO :

1. NOUS croyons que les personnes grosses ont entièrement droit au respect humain et à la reconnaissance.

2. NOUS sommes révoltées par le mauvais traitement qu’elles subissent à des fins commerciales et sexistes. Ils font de nos corps des objets de ridicule et créent ainsi un immense marché lucratif en vendant de fausses promesses pour venir à bout de ce ridicule.

3. NOUS concevons notre lutte en solidarité avec les luttes des autres groupes d’opprimées qui luttent contre le racisme, le sexisme, les classes sociales, l’âgisme, le capitalisme, l’impérialisme et tous leurs semblables.

4. NOUS exigeons l’égalité des droits pour les personnes grosses dans tous les domaines tel que cela est prévu par la Constitution des États-Unis. Nous exigeons l’accessibilité à tous les produits et services du domaine public ainsi que l’élimination de toute forme de discrimination que nous subissons dans les domaines de l’emploi, de l’éducation, des services publics et des services de santé.

5. NOUS dénonçons comme notre principal ennemi toute l’industrie dite de l’amaigrissement. Ceci inclut tous les clubs de diète, les salons d’amaigrissement, les médecins spécialisés dans l’obésité, les livres de diète, les produits diététiques ou les suppléments diététiques, les interventions chirurgicales, les médicaments “coupe-faim”, toutes les pilules et les gadgets tels que les machines amaigrissantes. Nous exigeons que l’industrie dite de l’amaigrissement prenne ses responsabilités face à ses fausses déclarations, qu’elle reconnaisse que ses produits sont nuisibles à la santé publique, et qu’elle publie des résultats d’études statistiques de longue durée démontrant l’efficacité de ses produits. Nous posons ces exigences en sachant très bien que, lorsqu’on les évalue sur une période de cinq ans, plus de 99 % des programmes d’amaigrissement sont un échec total et qu’il est prouvé que les gains et les pertes de poids importants et successifs sont très dommageables.

6. NOUS dénonçons cette science mystificatrice qui prétend, à tort, que nous ne sommes pas en bonne santé. Elle est l’origine à la fois de la cause et du maintien de la discrimination que nous subissons, en plus d’aller de concert avec les intérêts financiers des compagnies d’assurance, de l’industrie de la mode et du vêtement, de l’industrie de l’amaigrissement, des industries alimentaire et pharmaceutique ainsi que de l’establishment du pouvoir médical et psychiatrique.

7. NOUS refusons d’être subjuguées dans le but de servir les intérêts de nos ennemis. Nous proclamons notre pouvoir sur nos corps et sur nos vies. Nous nous engageons nous-mêmes à poursuivre ces buts ensemble. PERSONNES GROSSES DE LA TERRE, UNISSONS-NOUS ! NOUS N’AVONS RIEN À PERDRE…

• Tiré de Schoenfielder, Lisa and Wieser, Barbara (ed.), Shadow on a Tightrope. Writings by Women on Fat Oppression, Iowa City, Spinsters Aunt Lute Book Company, 1983, 260 p.

• Copyright 1973 by The Fat Underground

• Traduction : Louise Turcotte, issue du fanzine Oppression et Libération de la Grosseur

Ressources clés pour mieux comprendre la lutte contre la grossophobie

Ressources clés

Pour mieux comprendre la lutte contre la grossophobie

Bases de données médicales existantes :

BDDTrans : une base de données de soignant.e.s qui accueillent les personnes trans 

Gyn&co : une liste de soignant.e.s féministes

Bases de données de connaissances : 

La BA(F)FE – FR : Base de données féministe : 

Entrée : Grossophobie – BA(F)FE

En anglais : Fat Lib Archive 

Les autres associations : 

Lutte de gras.ses – Sud de la France – organisation de groupes de parole, fanzines, réunions

Fat friendly ABSL : association belge – participation à des événements, mise en place d’un annuaire des lieux accessibles aux personnes grosses

Fat positivity : association belge

Body Respect Schweiz : association suisse

Les ours de Paris : association parisienne des gros PDs et de ceux et celles qui les aiment

La grosse asso : association française

Cosmo Plus : association francaise

NAAFA : National association to Advance Fat Acceptance (USA)

Sur la chirurgie bariatrique :

Données brutes, rapports, études, : 

Rapport de la DRESS 

Rapport de l’IGAS 

Évolution du recours à la chirurgie bariatrique en France entre 2008 et 2014

Implications à long terme de la chirurgie bariatrique: au-delà des carences

Obésité et bypass gastrique, impact sur la qualité de vie et le risque suicidaire : revue de la littérature

Opinions :

Pourquoi je suis radicalement opposée à la chirurgie bariatrique

Sur les régimes, la perte de poids :

Les régimes restrictifs n’aident pas les obèses à perdre du poids :

De la liminalité de la grosseur : stratégies spectaculaires et identité de gros.

The Bizarre and Racist History of the BMI.

En anglais le podcast Maintenance Phase 

En anglais  

The Science on Weight and Health

Être en obésité et en bonne santé métabolique, une étude :

Sur la grossophobie médicale :

Étude des expériences vécues comme grossophobes par les patients en surpoids ou obèses dans le milieu des soins et les conséquences sur leur prise en charge médicale 

En anglais : Weight Bias in Health Care

Qui a peur de l’obésité ? Martin Winckler

Guide à l’usage des professionnel.le.s de santé

Comment mieux soigner les personnes grosses ?

Mode :

Dynamiques entre catégories de marchés : une étude de l’(in)visibilité du marché de la mode grande taille :

Santé reproductive :

La pilule du lendemain est moins efficace sur les personnes grosses.

Pas de PMA si votre IMC dépasse 30 :

“Toi tu n’as pas le droit de continuer (ta PMA) parce que tu es trop grosse.”

Surpoids ou obésité : influence sur les résultats de la première tentative de FIV/ICSI : une étude

Grossophobie et transphobie :

“The Intersection of Fatmisia and Transmisia” – Quand grossophobie et transphobie se rencontrent

Queer avec un Gros Q, en quoi la grosseur est un enjeu queer et féministe ?

Grossophobie et racisme :

Grossophobie et racisme : Sabrina Strings met au jour les racines de haines liées.

Body Positive :

Comment je me suis éloignée du mouvement body positive

Livres :

Hunger – Roxanne Gay (traduction)

Corps rebelle : réflexions sur la grossophobie – Gabrielle Lisa Collard

Gros n’est pas un gros mot – Daria Marx & Eva Perez Bello

Grossophobie, sociologie d’une discrimination invisible – Solenne Carof

On ne naît pas grosse – Gabrielle Deydier

Grosse, et alors ? Connaître et combattre la grossophobie –  Edith Bernier

Mon corps en désaccord – Anne Zamberlan

Coup de gueule contre la grossophobie – Anne Zamberlan

Les métamorphoses du gras – Georges Vigarello

Sociologie de l’obésité – Jean Pierre Poulain

T’as un joli visage. Mettre fin à la grossophobie – Shérazade Leksir & Céline Segure

Fearing the Black Body: The Racial Origins of Fat Phobia – Sabrina Strings

Belly of the Beast: The Politics of Anti-Fatness as Anti-Blackness – Da’Shaun L. Harrison

Fat activism – Charlotte Cooper

Landwhale – Jes Baker 

Things No One Will Tell Fat Girls – Jes Baker

You Have the Right to Remain Fat- Virgie Tovar

Unashamed: Musings of a Fat, Black Muslim – Leah Vernon

The Fat Studies Reader – Esther Rothblum, Sondra Solovay, Marilyn Wann

FAT!SO? – Marilyn Wann 

​​Queering Fat Embodiment – Cat Pausé, Jackie Wykes

Documentaires : 

On achève bien les gros – Gabrielle Deydier 

Daria Marx, ma vie en gros – Daria Marx

La grosse vie de Marie – Marie De Brauer

Livres pour enfants / jeunes adultes :

Miss Dumplin, Julie Murphy, roman jeunesse

Boule de Suif, Guy de Maupassant, nouvelle

Journal d’une grosse qui réfléchit, Françoise Leclère, roman jeunesse

La Team Collège, Delphine Pessin, roman jeunesse

Faith, Marguerite Sauvage, comics

1er tome disponible gratuitement : https://bliss-editions.com//wp-content/uploads/2020/03/faith-extraut-100pages.pdf

Dietland, Sarai Walker, roman young adult

Le journal de grosse patate, Dominique Richard, théâtre

Ce sera moi, Lyla Lee, roman young adult

La Lune est à nous, Cindy Van Wilder, roman young adult

Nous, les filles de nulle part, Amy Reed, roman young adult

En cloque !, Eva Darrows, roman young adult

Sortir d’ici, Renée Watson, roman young adult

Son corps et autres célébrations, Carmen Maria Machado, nouvelles

Le poids des sentiments, N.R. Walker, roman young adulte

Leah à contretemps, Becky Albertalli, roman young adult

Les tribulations d’Esther Parmentier, sorcière stagiaire, Maëlle Desard, roman jeunesse

Le cercle des jeunes élues, Sara Belgmark Elfgren et Mats Strandberg, roman jeunesse

Skim, Mariko Tamaki et Jillan Tamaki, roman graphique

Nimona, Noelle Stevenson, roman graphique

Tant qu’il le faudra, Cordélia, roman young adult

Les Petites Reines, Clémentine Beauvais, roman jeunesse

Littérature jeunesse à mettre dans toutes les bibliothèques · CDI

Littérature jeunesse à mettre dans toutes les bibliothèques

Liste non exhaustive d'ouvrages qui participent à une représentation positive des personnes grosses
  • Miss Dumplin, Julie Murphy, roman jeunesse
  • Boule de Suif, Guy de Maupassant, nouvelle
  • Journal d’une grosse qui réfléchit, Françoise Leclère, roman jeunesse
  • La Team Collège, Delphine Pessin, roman jeunesse
  • Faith, Marguerite Sauvage, comics
    1er tome disponible gratuitement : https://bliss-editions.com//wp-content/uploads/2020/03/faith-extraut-100pages.pdf
  • Dietland, Sarai Walker, roman young adult
  • Le journal de grosse patate, Dominique Richard, théâtre
  • Ce sera moi, Lyla Lee, roman young adult
  • La Lune est à nous, Cindy Van Wilder, roman young adult
  • Nous, les filles de nulle part, Amy Reed, roman young adult
  • En cloque !, Eva Darrows, roman young adult
  • Sortir d’ici, Renée Watson, roman young adult
  • Son corps et autres célébrations, Carmen Maria Machado, nouvelles
  • Le poids des sentiments, N.R. Walker, roman young adulte
  • Leah à contretemps, Becky Albertalli, roman young adult
  • Les tribulations d’Esther Parmentier, sorcière stagiaire, Maëlle Desard, roman jeunesse
  • Le cercle des jeunes élues, Sara Belgmark Elfgren et Mats Strandberg, roman jeunesse
  • Skim, Mariko Tamaki et Jillan Tamaki, roman graphique
  • Nimona, Noelle Stevenson, roman graphique
  • Tant qu’il le faudra, Cordélia, roman young adult
  • Les Petites Reines, Clémentine Beauvais, roman jeunesse